Rechercher

Retour au travail après un cancer du sein : mon expérience

Dernière mise à jour : 9 févr.


On ne parle pas assez du retour au travail après un cancer du sein. Pourtant, après des mois/années de traitement, c’est une situation qui peut être éprouvante. Il faut parfois jongler entre les tâches que l’on nous confie, nos effets secondaires, notre vie de famille…et ces difficultés suscitent parfois l’incompréhension de nos supérieurs.


Aujourd’hui, je voulais vous parler de mon expérience car il est important pour moi de mettre en lumière ce sujet !!


L’INSERM estime que 1 femme sur 5 n’a pas repris d’activité professionnelle alors que les traitements sont achevés depuis un an.

Cela est dû à plusieurs raisons : la grande fatigue liée au traitement, la baisse de moral, le type de travail (manuel ou non), le type de traitements...

Personnellement, j’avais hâte de recommencer à travailler, de revenir à une vie « normale ». Mon diagnostic avait été une grande surprise pour moi car je me sentais en pleine forme à l’époque. Après les traitements, je ne voulais plus mettre ma vie entre parenthèses. J’ai décidé de reprendre le travail un mois seulement après mes traitements. Je voulais mettre tout cela derrière moi !


Lorsque j’ai repris, le plus dur pour moi était la fatigue irrésistible. Moi qui ai toujours été une pile électrique, je devais maintenant m’isoler car mes yeux se fermaient tout seuls !! Cela arrivait parfois en réunion et devant l’incompréhension de certains ...


J’étais aussi mal à l’aise lors de présentations et de formations que j’animais. J’avais l’impression que ma maladie se voyait, que tout le monde savait pour ma mastectomie ! C’est d’ailleurs en partie grâce à ce sentiment que j’ai crée Les Minettes en Goguette, pour être plus libre dans mon corps et dans ma tête …

Malgré tout, j’ai eu la chance d’avoir eu un très bon retour au travail, comparé à d’autres. Je pense que le fait que mes deux responsables soient des femmes a joué en ma faveur. Elles étaient sensibilisées au cancer du sein et ont été très bienveillantes, ce qui est rare. J’ai aussi eu un service RH qui m’a chouchoutée dans mon parcours. Lorsque certains collaborateurs ne comprenaient pas mon état de fatigue, ils m’ont soutenue. Merci à eux !

Néanmoins, lors de la visite médicale de reprise, mon médecin m’a conseillée de prendre le statut travailleur handicapé. Je venais pour une visite de reprise et tout était « au vert » et il me parle d’un sujet que personne n’avait abordé avec moi ! Cela a été une claque pour moi ! Mais il avait raison car il m’a été nécessaire. Mes heures de rendez vous de suivi médical n’étaient pas aménagées selon mes horaires de travail, et ce statut m’a assuré une protection lors de mes nombreuses absences pour m’y rendre, entre autres ! Il permet aussi de demander un aménagement de son poste de travail, et si on perd son travail, on bénéficie d’un accompagnement spécifique.


Je conseille donc à toutes les minettes dans le même cas de prendre ce statut qui m’a facilité la vie !! Il ne vous ai pas proposé ? Demandez-le ! Même si cela peut être dur de faire la demande, c’est un statut qui renforce ses droits de travailleur .


Et vous, comment s’est passé votre retour au travail ?? Et si vous êtes encore en période de traitement, avez-vous hâte de retravailler ? Ou envie de faire autre chose ? On dit souvent qu’une maladie c’est l’occasion de « repenser » sa vie et ses envies !

59 vues0 commentaire