Rechercher

Que cachent les bornes de dons de vêtements ?

Comme vous le savez, cela fait 2 ans que nous nous renseignons sur la mode écoresponsable. C’est un sujet qui nous intéresse et on adore vous en parler sur ce blog ! Ce week-end, nous avons vu un reportage à la télé : « Sur le front : où finissent nos vêtements ? ». Ça a été une vraie claque ! Même avec nos connaissances, ce que nous avons vu nous a fait halluciner.


Ce reportage suit le parcours de vêtements à partir d’une benne de donation de vêtements pour la Croix Rouge en France. On se rend vite compte qu’aucun vêtement n’est « donné », mais qu’ils sont en fait utilisés pour pleins d’autres choses (et rarement pour un don !).

Sur 30 bennes, seulement une, choisie aléatoirement, est bien donnée à la Croix Rouge, le reste est revendu à un grand groupe du domaine textile au profit de l’association.

Parmi les vêtements revendus, 3% sont réutilisés en France, 10% sont brulés et servent à chauffer les habitations, 33% sont recyclés en isolant pour maison et 54% sont exportés (plus de la moitié) !




Une grosse partie de ces exportations finissent au Ghana, où se trouvent plusieurs grands marchés de vêtements de seconde main. Enormément de vêtements de pays développés se retrouvent ici. Par exemple, la ville de Kantamanto reçoit 15 millions de vêtements chaque semaine, alors que le pays entier compte 30 millions d’habitants. 4,5 millions de ces vêtements partent directement dans des décharges à cause de leur mauvaise qualité.

Cela pose de gros problèmes de pollution car ils se retrouvent dans la nature à ciel ouvert, le gouvernement n’ayant pas les moyens de tout transporter vers des décharges ni de recycler efficacement ces vêtements. Avec le vent, ils se déverseront dans les rivières puis l’océan…


Encore une fois, c’est le monde de la fast fashion qui cause tant de gaspillage. Même lorsqu’il s’agit de donner des vêtements, la rentabilité est au cœur de tout sous couvert de bonnes intentions, et cela ne motive pas les gens à donner…


Malgré tout, il existe des solutions : donner directement aux boutiques des associations (La Croix Rouge, Emmaüs…), et surtout acheter moins pour consommer mieux ! Pour découvrir cette façon de consommer, je vous invite à lire cet article (Comment adopter la slow fashion ?) 😉


On espère que cet article vous aura éclairé ! Nous vous conseillons de regarder ce documentaire, disponible ici .Merci à Hugo Clément et son équipe de nous rappeler qu’il faut se renseigner sur tout ce que nous faisons, même si c’est censé être une bonne action (personnellement, cela m’a mis en colère de penser faire une bonne action alors qu’en réalité je pollue en Afrique) !

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout