Rechercher

Mode écoresponsable: les substances toxiques à éviter


La peau est énormément affectée par les traitements du cancer du sein. Entre le tissu qui s'accroche aux cicatrices et la sensibilité qui change, pas facile de se sentir bien dans sa peau !! Il est donc important de choisir les bonnes matières.


J’ai déjà évoqué mes recherches sur les composants nocifs dans les matières textiles. Je voulais ici vous faire une liste de ceux à éviter à tout prix. Le sujet est sérieux pour vous, pour toi, pour moi, pour nos enfants et ceux qui ne sont pas encore là, c’est pourquoi il est important pour comprendre l'intérêt d'adopter une mode écoresponsable !





En 2011, Greenpeace a publié une étude qui a donné l’alerte dans le monde de la mode, l’écologie et la santé. Elle annonçait la présence de nombreux composants nocifs dans les vêtements (et qui se déversent dans l’eau à chaque lavage !!).

Alors, quelles sont ces substances à éviter ?


Les colorants :


Qui n’aime pas de jolis vêtements colorés ?

Hélas, la teinture industrielle a une corrélation avec les allergies, les dermatites et même certains cancers. Elle utilise énormément de colorants synthétiques qui dérivent quasiment tous du pétrole. Dans leurs composants se trouvent entre autres les métaux lourds (plomb, nickel, cuivre, chrome…), qui permettent aux vêtements de briller. Or ils sont hautement toxiques, se propagent par contact de la peau et par inhalation, et se fixent sur les organes vitaux.

De quoi préférer les palettes neutres !!


Le formaldéhyde :


Cette molécule, présente dans les vêtements synthétiques, rend le vêtement infroissable et imperméable. Elle est bien pratique ! Mais elle est classée comme cancérigène par le CIRC. Très volatile, elle provoque l’irritation des yeux et des voies respiratoires, qui peut mener a des allergies ou de l’asthme.

Les phtalates :


Utilisés comme plastifiants, ces composés rendent plus souples les matières plastiques. Ils sont surtout utilisés pour les phrases ou logos imprimés sur les vêtements.

Le contact avec la peau permet aux phtalates de migrer dans le corps humain. C’est un perturbateur endocrinien qui dérègle le système reproducteur, et peut engendrer des anomalies du développement. Par exemple, cela peut retarder l’arrivée de la puberté, diminuer la qualité du sperme, déclencher des accouchements prématurés etc… Et à forte dose : ils peuvent être à l’origine de cancer endocriniens.


Les nonylphénols :


Les Ethoxylates de nonylphénol (NPE) sont utilisés comme tensioactifs : ils aident les colorants à pénétrer dans les tissus. Une fois dispersés dans les traitements des eaux usées, ils se transforment en nonylphénols. Ce sont aussi des perturbateurs endocriniens !


Voici un échantillon de substances à éviter à tout prix lors de vos achats ! Alors, quels matériaux à privilégier ? Est-ce qu’il existe d’autres solutions ? Je vous dirai tout ça dans mes prochains posts. 😉


19 vues0 commentaire