Rechercher

L'écoconception : qu'est-ce que c'est ?

Dernière mise à jour : 9 févr.


Nous vous avions parlé des détails du cycle de vie prévu pour les vêtements de notre marque dans notre dernier article. Aujourd’hui, nous voulons vous définir l’écoconception avec plus de précision ! C’est un mot encore peu connu mais qui selon nous devrait l’être davantage. C’est peut-être même le futur du design et de la conception ❤

Mais que veut dire « écoconception » ?


C’est le fait de créer un produit qui respecte l’environnement à chaque étape de son cycle de vie. Cela permet de réduire son impact négatif sur la planète !

Chaque étape de la conception est donc réfléchie à l’avance pour créer le moins de pollution possible : matières premières, production, transport, emballage… L’écoconception apporte une approche circulaire à la création d’un produit.

Selon l’Ademe, « l’économie circulaire peut se définir comme un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien être des individus. »

D’où vient l’écoconception ?


Le concepteur et enseignant Victor Papanek (1923-1998) fut l’un des premiers penseurs de ce système. Il défendait un design responsable d’un point de vue écologique et social. C’est l’un des premiers à parler de la nécessité de créer un produit en analysant son cycle de vie pour qu’il pollue moins.


L'écoconception dans la mode


En effet, nous savons tous maintenant que la mode pollue. Les marques peuvent alors faire différents changements pour diminuer leur impact : le choix des matières premières, le type de transport, le type de fabrication et sa localisation, le packaging, comment le produit sera vendu…

En faisant tout ça, non seulement elle agit pour la planète mais, en communiquant dessus, elle sensibilise la population à un mode de consommation plus écologique.

Un autre grand avantage de l’écoconception dans la mode (mais pas que) est de réinventer notre façon de consommer !

Selon la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, c’est l’occasion de se réinventer de plusieurs façons : aller vers le minimalisme, la circularité et le biomimétisme, par exemple.


  • Le minimalisme : Avec le slow fashion, dont nous avions parlé dans cet article ! Le but est toujours d’éviter la surconsommation : on évite alors le gaspillage en proposant des vêtements intemporels et en créant moins de collections.

  • La circularité : On évite les déchets le plus possible, en recyclant, réutilisant et en repensant les matières premières des produits etc…globalement en gérant la fin de vie du produit.

  • Le biomimétisme : On innove dans les matières grâce aux propriétés de la nature. Par exemple s’inspirer des fleurs de lotus (qui ont une surface hydrophobe) pour créer des tissus déperlants.

Mais aussi utiliser de nouveaux modèles de production et de distribution comme la seconde main, la conception par imprimante 3D, la précommande…que de belles choses à développer !

Qui est concerné par l’écoconception ?


Tous les types d’entreprises sont concernés par l’écoconception, que ce soit pour les produits ou les services. Plusieurs marques l’ont adopté comme les baskets écolos et éthiques VEJA, que vous connaissez peut-être. Et évidemment, Les Minettes en Goguette, que vous connaissez déjà très bien 😉


D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2022, dans le cadre de la loi anti-gaspi, toute entreprise a l’obligation de réemployer, réutiliser ou recycler les invendus textiles pour leur donner une nouvelle vie. (On y reviendra très bientôt dans un prochain article).


L’écoconception est une nécessité pour préserver notre planète, surtout (mais pas seulement) dans le secteur de la mode. Nous pensons que cela devrait être une façon normalisée de penser le produit, et nous espérons qu’elle deviendra de plus en plus populaire !


Et vous, que pensez-vous de l’écoconception ?